Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La statue qui a valu à Edmond Grasset, originaire de Preuilly, le Grand prix de Rome de sculpture en 1878 a trouvé un nouvel écrin.

Elle a quitté le musée de la Poterne afin de la soustraire à l'humidité des lieux. En effet, la sculpture est constituée de plâtre et par conséquent très sensible à l'hygrométrie.

 

Une niche située dans le hall de la mairie de Preuilly a permis de l'accueillir, protégée par une vitre, éclairée et ornée d'un fond rouge. La statue de Grasset est ainsi bien mise en valeur.

Le Caton d'Utique de Grasset dans un nouvel écrin !

Rappelons que la sculpture est inspirée d'un thème antique. Le sujet du concours du Prix de Rome de sculpture en1878 était « Les derniers moments de Caton d’Utique », à l’instant de mettre fin à ses jours.

 

Le sujet était précisé dans les termes suivants : « Caton d’Utique désespérant du salut de la République avait pris la résolution de se donner la mort. Saisissant son épée, il regarda si elle était en bon état, et voyant que la pointe en était bien acérée et le tranchant bien aiguisé : « Je suis maintenant mon maître » s’écria-t-il ; et mettant l’épée près de lui, il reprit la lecture du Dialogue de Platon sur l’immortalité de l’âme ».

La statue a aujourd’hui perdu l’avant-bras qui soutenait l’ouvrage de Platon, l’épée tenue par le bras levé, et une partie de son anatomie masculine.

 

Pour plus d'informations : cf Cahier de la Poterne n° 43 paru en 2017

 

Vous pourrez profiter des Journées du Patrimoine pour le (re)découvrir !

 

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0